Israël-Palestine : le mur de la colère

Le village de Bil’in est sur le point de perdre plus de la moitié de sa surface au profit du Mur de sécurité et de la colonie juive de Modi’in Elite.

Les habitants du village décident de se lancer dans un combat contre la construction du mur et sont rejoint par des militants israéliens et du monde entier.

Le réalisateur, Shai Carmeli-Pollak, accompagne la lutte du village durant plus d’un an, en mettant l’accent sur deux figures centrales : Mohamed, un membre du comité de lutte local du village contre le mur, et Wagee, fermier et père de dix enfants, qui est en train de perdre la majeure partie de sa terre prise par le mur et la colonie.

Le film expose l’extraordinaire relation qui s’est créée entre les villageois et un groupe de militants israéliens, en toile de fond de leur lutte.

Le conflit entre Shai Carmeli-Pollak et les soldats en service dans la région n’est pas seulement un combat entre un cinéaste et ceux qu’il filme, c’est aussi un conflit entre un ancien soldat, qui est devenu militant de la paix et une organisation militaire dans son ensemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s