Il était une fois les royaumes d’Afrique : L’Éthiopie 2/4

L’Éthiopie

L’Abyssinie ou Éthiopie («pays des hommes brûlés» en grec) entre dans l’Histoire avec le royaume d’Axoum (ou Aksoum), du nom d’une ville du nord du pays, dans la Corne nord-est du continent africain.

L’archéologie atteste de l’existence d’Axoum dès le IIIe siècle avant JC.

Ses souverains sont appelés négus («roi des rois» en langue guèze).

Ils pratiquent un culte lunaire, comme en Arabie du Sud, sur l’autre rive de la mer Rouge.

Ils adoptent le christianisme au IVe siècle et se rallient alors à la doctrine monophysite qui a la faveur des Égyptiens.

Leurs ressources se développent du fait que le commerce entre les Indes et l’empire byzantin passe par chez eux.

Le royaume d’Axoum disparaît au Xe siècle sous les coups portés par les envahisseurs musulmans mais la population demeure fidèle à sa foi chrétienne.

Au XIVe siècle, le clergé d’Axoum forge la légende selon laquelle le premier roi de la région, du nom de Ménélik, serait issu des amours entre la reine de Saba, un royaume d’Arabie du Sud, et le roi d’Israël, Salomon.

Ces amours sont évoqués par la Bible mais n’ont pas de fondement historique.

Le même clergé se flatte de posséder les Tables de la Loitransmises par Dieu par Moïse !

Il s’agit d’une stèle de pierre sur laquelle sont gravés les Dix commandements en guèze (langue liturgique de l’Église éthiopienne) et en éthiopien classique.

Source Hérodote

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit Photos Gallica

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s