Il était une fois les royaumes d’Afrique : Le Zimbabwe 3/4

Le plus puissant des royaumes du Zimbabwe, en Afrique australe, est celui du roi bantou Monomopata, fondé au XIIe siècle.

Les ruines du Grand Zimbabwe, qui, selon une légende séculaire, aurait été la capitale de la reine de Saba, sont un témoignage unique de la civilisation bantoue des Shona entre le XIe et le XVe siècle.

La ville, d’une superficie de près de 80 ha fut un centre d’échanges important, renommé dès le Moyen Âge.

L’Empire Monomotapa, aussi appelé Empire du Grand Zimbabwe, Mwene Mutapa, Munhumutapa ou Mutapa tient sa richesse des mines d’or exploitées dans les hauts plateaux.

Au XIVe siècle, sa mosquée en corail est l’édifice le plus grand d’Afrique.

Au XVIe siècle, les Portugais, établis sur la côte, nouent des contacts avec le vaste Empire du Monomopata qui couvre les actuels Zimbabwe et Mozambique, et tentent de prendre le contrôle des routes commerciales et des mines de la région.

A la fin du XVIIIe siècle, l’Empire, affaibli par l’arrivée des colons portugais, est submergé par les attaques des Rozwis et des Ngounis, les ancêtres des Zoulous.

Situé au Sud du pays, le « Great Zimbabwe » demeure le site archéologique le plus impressionnant de l’ancienne Rhodésie-du-Sud.

Il s’agit des ruines d’une ville en pierres de 7 km2, édifiée entre 400 av.J.-C. et le XVe siècle et ayant compté jusqu’à 20 000 habitants.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s